Comme je vous le disais il y a quelques jours, j'ai commencé une formation à l'AFPA. Et comme à mon habitude, j'ai choisi une formation au nom barbare : "Consolidation de projet professionnel ou de formation de femme technicienne", C2P2F pour les intimes. Elle se déroule à l'AFPA de Metz. On est un groupe de 10 nanas, de 20 à 46 ans, plus la formatrice. Et je vous le dit cash : c'est génial ! On a toutes des parcours très différents, des histoires personnelles particulières... mais au final, on rencontre à peu de chose près les mêmes obstacles, les mêmes doutes, les mêmes appréhensions, et du coup, je me sens moins seule dans mon projet fou de partir travailler dans le bâtiment avec mon Bac+4 de médiatrice culturelle.

Petit tour d'horizon des stagiaires :
- Mon amie A, dont je vous ai déjà parler, a 32 ans, 3 enfants et un niveau Bac+2. Elle souhaite devenir TEB (technicienne d'étude bâtiment) ;
- I a 45 ans, a été championne de volley et entraîneur de haut niveau et se dirige vers la logistique, en magasin d'équipement sportif dans un premier temps ;
- E a 22 ans, un DUT dans un truc assez poussé liant physique, chimie et biologie, si j'ai bien compris. Elle cherche le parcours le plus intéressant pour devenir TEB en ayant de bonnes expériences sur le terrain ;
- R a 45 ans, elle a été sommelière et chauffeur routier, entre autres, et souhaite se former en logistique (TEL ou TESMEL pour ceux qui connaissent la différence) ;
- S a 25 ans, a un Bac+5 assez béton, a été chargée de communication et veut elle aussi se reconvertir dans la logistique ;
- MP, c'est la plus impressionnante coté parcours. Elle a 42 ans, 2 enfants, un doctorat en conception de je sais plus quoi lié au médical, a été elle aussi chargée de com et veut faire la formation d'ITS (installateur thermo-sanitaire, je crois) pour monter une boite multi-service dans les énergies renouvelables ;
- D a la quarantaine aussi, je pense. Elle a été animatrice emploi/insertion et se destine à la carrière de TEB ou ATEC (adjoint technique études et chantiers). Je la connais moins bien car elle n'a pas pu participer à la première semaine en raison de problème de garde de ses enfants ;
- J a 4 enfants, 4 ans de médecine, le diplôme d'infirmière et celui d'assistante médico-sociale, a bossé entre autres à la CAF (ce qui nous aide pas mal) et se dirige vers la logistique (TESMEL). Elle est notre Google à nous ;
- enfin, L a 20 depuis hier. Elle a un CAP esthétique et un CAP petite enfance et se destine elle aussi à la formation TEB.

En un peu plus d'une semaine, on a visité quasiment tous les ateliers bâtiment et industrie, rencontré beaucoup de stagiaires, discuté plus profondément avec quelques uns et unes. Ainsi, hier, on a rencontré les ATEC qui revenaient tout juste de leur période d'application en entreprise (PAE), on a bien discuté, et sympathisé, et vu qu'ils sont dans le bâtiment juste en face, on va les voir souvent (eh oui, entre les visites d'ateliers, les bancs d'essai et les pauses clopes ou bains de soleil, on est pas mal dehors).

Depuis le début de cette formation, j'ai appris beaucoup de chose sur le bâtiment et sur moi-même. Mon projet de formation est défini, et j'ai ma petite idée sur mon projet de carrière :
Je démarre donc comme prévu la formation de peintre en bâtiment à Nancy en octobre, puis je travaille 2 à 3 ans. Ensuite, je me forme en tant que chef de chantier finition. Je bosse encore 2 ou 3 ans. Enfin, dernière formation en conduite de chantier finition. 2 à 3 ans de boulot en tant que tel. Et je monte ma boite d'aménagement et décoration d'intérieur durable (écolo, quoi...). Évidement, pendant tout ce temps, j'ai rencontrer l'homme de ma vie et on a eu 2 enfants (un de chaque). Mes amies TEB et ATEC m'ont fait les plans de notre maison passives... Bien entendu, ça se passera exactement comme ça que si les bisounours s'en mèlent, mais ça fait du bien de rêver, d'autant plus que c'est la première fois que j'arrive à me projeter plus de 2 ans dans l'avenir.
Les 9 prochaines semaines seront donc consacrées à des rencontres avec des peintres, des périodes d'observation en entreprise et des bancs d'essai dans tout les ateliers 2° oeuvres de l'AFPA de Metz, ainsi qu'en ATEC et en TEB pour le plaisir.

Pour conclure pour aujourd'hui, avant de me jeter sur le téléphone pour appeler tous les peintres du coin, je vous dirais qu'à la fin de cette lecture, si vous avez l'impression de nager dans une boite de Scrabble, vous êtes pas loin de ressentir ce que je ressent à l'AFPA !

Bises, et à bientôt !

PS : Merci à toutes celles qui ce sont préoccupé de mon absence prolonger et qui m'ont envoyé leurs encouragements pour mes projets.